Dix investigations indépendantes sur les accords bilatéraux CH-UE

RéALISéES PAR FINANCEMENT PARTICIPATIF (CROWDFUNDING) ET DIRIGéES PAR FRANçOIS SCHALLER, ANCIEN RéDACTEUR EN CHEF DE PME MAGAZINE ET DE L’AGEFI.

«Il faut maintenir la libre circulation des personnes avec l’UE pour préserver les sept autres Accords bilatéraux I et l’accès au grand marché européen.»

Que veulent dire ces mots répétés en Suisse depuis des années comme une prière? A quelle réalité correspondent-ils vraiment, ou ne correspondent-ils pas?

Quel risque prendrait vraiment la Suisse en rejetant le principe largement identitaire de libre circulation de personnes? «Elément constitutif de la citoyenneté européenne», comme le rappelait récemment le président Macron?

Participez au financement de dix investigations approfondies sur le sujet pour documenter les probables votes populaires à venir au-delà des slogans pour ou contre (RASA, libre circulation des personnes, accord institutionnel, etc).

Financez le projet!

50%: Seuil de faisabilité

Obtenu par rapport à l'objectif

18.463%

100%


CHF 50.-

CHF 500.-

CHF 1000.-

Somme libre

Les versements se font :
– par carte de crédit
– par virement bancaire classique (BVR ou e-paiement): compte UBS en pied de page
– sécurité et confidentialité assurées

> Modalités du crowdfunding

Notre objectif

Notre association CH-EU-Investigation finance par crowdfunding la réalisation et la diffusion d’une série de dix enquêtes de terrain. Sur les sept Accords bilatéraux I, l’accès au marché européen, la célèbre clause guillotine et Erasmus.

Notre site web

bilatinvestigation.ch est bilingue et évolutif: il est actuellement consacré à l’opération de crowdfunding. Il hébergera plus tard, entre autres, les dix rapports d’investigation en libre accès (D/F). Au fur et à mesure de leur réalisation. En moyenne tous les deux mois environ.

Notre public cible

Les sceptiques et curieux de tous bords sur la politique européenne actuelle de la Suisse, indissociable de la libre circulation des personnes. Demandeurs d’information, d’approches et d’analyses plus indépendantes et innovantes. Grand public intéressé, milieux politiques et économiques en Suisse.

Notre ambition

Alimenter de manière factuelle, constructive et rationnelle le débat crucial sur le bilatéralisme. En ouvrant des alternatives. En dépassant la guerre idéologique de positions, trop souvent faite d’intimidation, de slogans et d’invectives.

Notre méthodologie

Les recherches et mises en forme seront dirigées par François Schaller. De formation en sciences humaines et rédacteur en chef de publications économiques pendant près de vingt ans. Connu en Suisse pour son opposition à la libre circulation des personnes. L’investigation sera transparente, avec auto-évaluation en permanence. Elle ne se limitera pas aux chiffres et statistiques sur le mode académique, mais combinera plusieurs approches passant en particulier par des entretiens avec des opérateurs de terrain et des experts. Les travaux seront irréprochables du point de vue de l’honnêteté intellectuelle.

Nos perspectives

Investiguer de manière plus durable et financièrement autonome la politique européenne de la Suisse. Pendant des décennies si nécessaire! Pour autant bien entendu que cette première étape soit un succès.

Le porteur du projet

François Schaller

Co-créateur et président de l’association CH-EU Investigation. Directeur de recherche du site bilatinvestigation.ch. Passionné de sciences humaines, de méthodologie, d’économie et de politique. Journaliste engagé, ancien rédacteur en chef de PME Magazine à Genève, puis de L‘Agefi à Lausanne. Auteur depuis 1992 d’articles et analyses critiques sur la politique européenne du parlement et du gouvernement (publiés à plusieurs reprises en allemand par NZZ et Weltwoche). Blog «Je suis un xénophile» (2013 à 2015).

> Qui sommes-nous

Pour suivre l'actualité de bilatinvestigation.ch

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pas de spam ni de transmission de données (politique de confidentialité)